Attaques de drones: une guerre juste?

Professeur de droit et de philosophie à l’université de Georgetown, David Luban s’est interrogé sur les rapports qu’entretenaient les frappes de drones et la doctrine de la guerre juste  à la suite d’un article du New York Times dévoilant les coulisses de ces actes.

La doctrine de la guerre juste peut être définie comme un ensemble de règles et de réflexions visant à rendre la guerre moralement acceptable. D’inspiration chrétienne, ses origines remontent aux écrits de Saint Augustin sur la guerre. Elle a été façonnée depuis par des siècles de contributions de canonistes, de philosophes et de juristes. Un certain nombre de règles de droit international humanitaire positif sont un héritage de la doctrine de la guerre juste. La réflexion morale et philosophique est encore vivante avec des penseurs comme Michael Walzer.

Lire la suite…

Transparence et responsabilité dans les opérations militaires.

Le droit international humanitaire enjoint les États à faire preuve de transparence dans la conduite de leurs opérations militaires. Cette obligation vaut notamment lorsque les opérations militaires causent des dommages civils (art. 1, 50, 51, 130 et 147 des Conventions de Genève du 12 août 1949 I à IV ; art. 11, 85, 87 (3) du Protocole additionnel I du 8 juin 1977).

Lire la suite…

Conflit armé non international en Syrie.

Quinze mois après le début du soulèvement contre Bachar al Assad, le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix à l’ONU a reconnu l’existence d’une guerre civile en Syrie. A ce titre, il avance deux arguments: la perte du contrôle de partie du territoire national par l’armée syrienne et l’emploi d’hélicoptères de combat en plus des chars.

Lire la suite…

« Troops in contact » dans le drame de Logar.

Dix huit civils afghans sont morts suite à une frappe aérienne de l’OTAN  dans la province de Logar le 6 juin 2012. Cet incident est intervenu alors que les forces conjointes de l’Alliance et d’Afghanistan poursuivaient un commandant taliban connu pour avoir planifié des attaques contre les forces afghanes et celles de la coalition et pour avoir sous son commandement un certain nombre de combattants insurgés.

Lire la suite…