Assassinat ciblé: une question de vocabulaire?

En sécurité internationale comme ailleurs, il convient de bien nommer les choses afin de les comprendre et éventuellement d’agir sur elles. Or, le langage semble parfois insuffisant pour saisir un phénomène aux réalités multiples. En outre, les mots ne sont pas neutres et peuvent impliquer une connotation péjorative agissant sur la perception de ces choses.

Langage

Pour désigner l’emploi de la force létale intentionnelle et délibérée « avec un niveau de préméditation, contre un individu ou des individus identifiés à l’avance par l’auteur », nous employons en Français l’expression « assassinat ciblé ».

Elle est discutable.

Tout d’abord, elle est une tautologie, l’assassinat étant par définition ciblé. Par ailleurs, elle porte une dimension péjorative. En effet, l’assassinat est illégal en droit international humanitaire. Dans ce cadre, il désigne le meurtre perfide, trompant la bonne foi de l’ennemi. Par exemple, l’article 23 (b) de la Convention (IV) concernant les lois et coutumes de la guerre sur terre de la Haye du 18 octobre 1907 interdit « de tuer ou de blesser par trahison des individus appartenant à la nation ou à l’armée ennemie ».

Dans le contexte américain, l’expression revêt une dimension particulière puisque l’assassinat a été explicitement banni par le décret de 1976, dit Executive Order 12333. Or, celui-ci ne vise que l’élimination de dirigeants étrangers dont l’activité politique est jugée contraire à la sécurité des États-Unis et à ses objectifs de politique étrangère en temps de paix dans le cadre de ses activité de renseignement. A contrario, de telles éliminations en temps de guerre et conformes au droit international humanitaire seraient légales.

En hébreu, on parle de sikul memukad, littéralement, la « prévention ciblée ». Cette expression peut apparaître comme un euphémisme lorsque cette prévention engendre parfois des dommages civils importants. En revanche, elle a le mérite de pointer la dimension relative à la légitime défense de ces actes. On procède à l’élimination du terroriste avant que celui-ci ne passe à l’acte, lorsque la menace est imminente. Il y a aussi l’idée d’entraver les capacités de l’organisation terroriste afin d’empêcher d’autres attaques à venir (Israël qualifie d’ailleurs sa politique de « targeted frustration » du terrorisme!).

C’est une conception préemptive ou préventive de la légitime défense, loin d’être consensuelle.

En Allemagne, il est possible de procéder à un « assassinat ciblé » lorsqu’il apparaît comme le seul moyen de de défense face à un danger menaçant la vie ou l’intégrité physique d’une personne. Il s’agit du « final rescue shot ». Le terme est intéressant puisqu’il souligne le rattachement de l’acte au maintien de l’ordre. Par exemple, la Cour Suprême israélienne précise que l’individu visé ne doit pas être attaqué s’il existe d’autres moyens de l’appréhender. Cependant, la notion de « final rescue shot » est bien peu employée pour la sortir de son ancrage allemand. De plus, elle évacue tout aspect militaire de l’acte alors que bien souvent l’assassinat ciblé est un acte de guerre dans lequel la force létale est privilégiée sur toutes autres options (cela semble particulièrement prégnant dans les signature strikes).

Au final, on pourrait citer d’autres expressions toutes aussi insuffisantes et imparfaites:« légitime défense ciblée », « ciblage sélectif » ou encore « exécution extrajudiciaire ». Il semble que « targeted killing » soit la moins mauvaise de toutes, suffisamment précise pour la définir (le ciblage d’une personne déterminée afin de l’éliminer) tout en conservant la neutralité (« killing » et pas « assassination ») et l’ouverture nécessaire pour souligner les différents aspects mentionnés précédemment, complexes voire contradictoires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s