La violence qui vient

« Nous sommes à un moment unique dans l’histoire du Monde, celui dans lequel la distance ne vous protège pas et dans lequel vous avez à la fois un grand pouvoir et une grande vulnérabilité ». Tel est le leitmotiv selon lequel doit être repensé le débat sur la sécurité et sa gouvernance, selon Benjamin Wittes de la Brooking Institutions et Gabriella Blum, Professeure de droits humains et de droit humanitaire à Harvard, dans leur dernier livre The future of violence.

The future of violence
Cette nouvelle donne est impulsée par les technologies d’ « autonomisation des masses » rendant l’individu aussi menaçant et vulnérable que l’État, la société ou le groupe armé. Que ce soit internet, les biotechnologies ou encore la robotique, ces nouvelles technologies perturbent le cadre dans lequel la sécurité était pensée jusqu’à présent. Pour les auteurs, la société moderne n’en a pas complètement conscience. L’objet de ce livre est justement de fournir un cadre de réflexion sur ce sujet à l’adresse des politiques mais également des citoyens.

Lire la suite…