Sur la légalité d’une attaque contre le programme nucléaire iranien

Les négociations sur l’arrêt des activités d’enrichissement d’uranium iranien doivent reprendre ce week-end à Istanbul avec les États du Conseil de Sécurité plus l’Allemagne. Un différend oppose les États-Unis à Israël sur l’appréciation de la situation. Les premiers estiment que l’option militaire ne doit être envisagée qu’en dernière instance c’est-à-dire au moment où l’Iran procédera à la fabrication d’une arme. L’État hébreu veut l’empêcher de se doter d’une capacité nucléaire. Il estime que le recours à la force est inéluctable si la diplomatie échoue. Or, une telle attaque peut-elle être légale au regard du droit international ?

Lire la suite…

Publicités